Les six premières semaines d’allaitement

Le lait maternel est le meilleur aliment que vous pouvez donner à votre bébé. Vous le savez déjà.

C’est une source de nourriture complète qui contient tous les nutriments dont votre bébé a besoin (au moins de 400 d’entre eux pour vous donner un ordre d’idée), y compris les hormones et des composés nécessaires pour lutter contre les maladies. Au cours du temps, sa composition nutritionnelle s’ajustera aux besoins de votre bébé au fur et à mesure qu’il grandit et se développe.

En plus d’assurer le bon développement de bébé, et de l’aider à luter contre les infections et les maladies, allaiter aidera à construire une relation spéciale avec votre enfant et à sceller un véritable lien entre vous et votre bébé. Tous ces contacts, ces câlins, aideront aussi au développement de votre petit bout de chou.

Mais allaiter n’est pas juste mettre un sein dans la bouche d’un petit. Ça ne s’improvise pas sur un coin de table (à moi que ce ne soit la seule position que vous et votre bébé supportez…). C’est comme un rituel en quelque sorte. Il faut être dans de bonnes conditions pour votre bien être et celui de votre enfant. Grâce à ce bien être, vous ne verrez pas l’allaitement comme une corvée et vous pourrez continuer à donner le sein à votre enfant bien plus longtemps que 6 semaines !

 

Se mettre au calme pour allaiter son bébé

Pour donner une tétée dans les meilleures conditions possibles, vous devez prévoir un moment de calme pouvant aller jusqu’à 40 minutes. Vous devez être très confortablement installée, assise ou allongée à votre convenance. Je connais des Mamans qui peuvent également passer via l’usage d’un tire lait afin de pouvoir tirer leur lait, le stocker pour ensuite le donner à leur bébé. C’est tout aussi efficace.

L’atmosphère dans laquelle vous allaitez est, elle aussi, très importante, surtout dans les premiers jours. Vous verrez, bébé peut très facilement être distrait et arrêter momentanément de téter. La tranquillité est donc vraiment primordiale.

Préférez donc une pièce isolée de votre maison (une chambre, un bureau…) afin d’être le plus au calme possible. Vous devez vous sentir à l’aise dans cette pièce. Sinon bébé le ressentira, il ne sera pas à l’aise lui non plus et ne tétera pas. Vous pouvez aussi prévoir un petit écriteau accroché à la poignée de porte pour éviter que quelqu’un n’entre subitement et ne distrait l’enfant.

 

Une bonne tétée passe par une bonne position

Vous devez vraiment vous sentir à l’aise et garder une position naturelle. Si vous êtes mal positionnée, vous vous ferez mal et vous pourriez avoir envie de bouger et risquez donc de distraire votre petit. Vous devez toujours tenir votre bébé dans une position qui ne laissera pas vos bras endoloris ou qui ne vous causera pas de mal de dos. Assurez-vous de bien maintenir la tête de bébé avec votre main.

Je vous conseille fortement l’utilisation d’un coussin d’allaitement (préférez un déhoussable). Ce genre de coussin s’adapte parfaitement à la morphologie de votre petit et vous aidera énormément pour avoir une position confortable. Plus tard il pourra aussi servir d’appuis quand bébé commencera à s’asseoir.

Rappelez vous simplement de ne jamais allaiter votre enfant tant votre bébé ou vous-même n’êtes pas à l’aise et confortablement installés.

Prêter aussi attention à la façon de téter de votre bébé. Ses lèvres doivent couvrir l’aréole de votre sein de façon à ce que le mamelon entre bien dans la bouche du nourrisson. Les lèvres doivent être retroussées et le visage bien plaqué contre votre sein. Ne vous inquiétez pas, bébé respirera convenablement.

 

Ne vous découragez pas

Bien que certaines femmes arrivent facilement à s’adapter à l’allaitement, d’autres peuvent avoir plus de difficultés pour apprendre. Si vous vous sentez découragée, sachez que vous n’êtes pas la seule. Il est normal d’avoir des inquiétudes, des découragements ou le sentiment de ne jamais y arriver.

Restée motivée, pour le bien de votre enfant. Demandez conseil à une puéricultrice PMI, ou aux mamans de votre entourage, ou même sur ce blog. Je suis passée par ces étapes et pourrai certainement vous aider à surmonter l’épreuve.

Gardez en tête aussi que l’allaitement s’apprend en pratiquant. Vous devez vous donner du temps car rien ne sera parfait dès le début. Mais petit à petit cela va devenir naturel. J’ai eu beaucoup de difficultés au début, je pensais même arrêter d’allaiter au bout de 3 semaines, mais je me suis motivée en me disant que mon lait était le meilleur pour mon bébé. Et au moment où j’écris ces lignes, mon petit à 10 mois et je l’allaite encore.

Si je l’ai fait, pourquoi pas vous ?

 

Tous les problèmes ne sont que temporaires. Les six premières semaines sont à mon avis les plus difficiles car elles correspondent à une période d’apprentissage de la maman qui souhaite tout bien faire dès le départ, et c’est normal. Soyez indulgente envers vous même et vous verrez que petit à petit mais rapidement, vous allaiterez comme une pro ! Plus vous allaiterez plus vous apprendrez, et plus vous serez efficace et vous serez d’autant plus heureuse de construire cette relation particulière avec votre enfant, et ce, pour le reste de votre vie.